Océa by Yves Parlier

La société Océa, fondée en 1992 et dirigée par Yves Parlier célèbre navigateur français est une start-up (aujourd’hui basée à Arcachon) qui a vu naître un certain nombre de projets nautiques novateurs. Océa a vocation d’intégrer un marché économique en phase de développement, répondant au besoin de réduire l’empreinte écologique par des procédés novateurs en économie d’énergie et dans les nouvelles technologies. Ainsi, Océa a constitué un réseau de près de 60 personnes et travaille en partenariat avec des écoles d’ingénieurs et des laboratoires de recherche.

Fort de son expérience, Yves Parlier se lance depuis 2007 dans un nouveau défi bien différent de celui de la compétition : celui des ailes de kite destinées au marché de la plaisance.

Ingénieur en matériaux composites mais navigateur dans l’âme, Yves Parlier a remporté de nombreuses courses comme la Route de l’Or, la Transat Jacques Vabres, la Route du Rhum, la Transat Anglaise, la Route du Café, la Solitaire du Figaro ou encore la course de l’Europe.

Lors de son 3ème Vendée Globe, il démâte au large des Kerguelen. La baie de l’île Stewart l’accueille pour deux semaines de réparation. Le mât réparé, Yves repart. Le 16 mars 2001, au bout de 126 jours, 23 heures et 16 minutes, Yves franchit la ligne d’arrivée, 13e au classement, mais vainqueur sur lui-même et dans le cœur des Français.

Le 14 juillet 2002, son courage a été honoré par la médaille de Chevalier de la Légion d’Honneur. Yves Parlier est, à l’image d’Éric Tabarly, un skipper visionnaire qui participe à l’évolution de la voile de haut niveau. Il est à l’origine de nouvelles solutions efficaces dans des domaines aussi variés que l’architecture navale, l’utilisation de matériaux composites, ou la mise au point de systèmes d’aide à la navigation.

« Après mon démâtage, il m’est paru évident qu’il fallait trouver une solution. Amoureux de la nature, j’ai fait du vent mon allié pour créer une aile capable d’aider tout navigateur en cas de détresse. Je me suis dit qu’il pouvait aussi s’agir d’une façon écologique et économique de naviguer. LibertyKite est né »  

En 2007 Océa obtient une nouvelle casquette puisque Yves s’intéresse à la traction des bateaux par cerf-volants et réfléchit à une aile de secours en cas de panne moteur des bateaux ou de démâtage des voiliers. Après des années de recherche et de mise au point, il crée le LibertyKite® puis le commercialise début 2017. Avec ses partenaires Cousin Trestec et Porcher, le LibertyKite® est conçu de manière optimale avec des matériaux made in France, fournis par les meilleurs dans leurs domaines.

 

 

En parallèle, il crée la société Beyond the Sea qui adapte le système d’aile de Kite, piloté par système informatique, aux gros navires de la marine marchande type porte-conteneurs et obtient un partenariat avec la CMA CGM, leader mondial du transport de marchandise, avec l’objectif d’une économie de carburant pouvait aller jusqu’a 20% !